Sarangbang

Bijoux contemporains coréens.

Artistes : Choonsun Moon, Dongchun Lee, Eunmi Chun, Heejoo Kim, Heeseung Koh, Jihee Hong, Joo Hyung Park, Junwon Jung, Miwha Oh, Sang-deok Han, Seulgi Kwon, Shin-Ryeong Kim, Sooyeon Kim, Sungho Cho, Wan Hee Cho, Yojae Lee, Yong Joo Kim

& Mi-Jeong Lee, artiste en art visuel.

Commissaire : Noel Guyomarc’h

Pour découvrir les oeuvres des artistes, cliquez sur Sarangbang

Vernissage le 30 mai 2019 de 17h à 20h.

Montréal, le 8 mai 2019 – Du 30 mai au 14 juillet 2019, la Galerie Noel Guyomarc’h présente l’exposition Sarangbang qui réunit 17 artistes coréens en bijou contemporain et Mi-Jeong Lee, artiste en art visuel et médiatique d’origine coréenne installée à Montréal.

Le Sarangbang est une pièce dans les maisons coréennes où on accueille les visiteurs, c’est à la fois un lieu d’étude, de rencontres et de communication. Par ce titre d’exposition, la Galerie Noel Guyomarc’h invite au dialogue autour du bijou. Les artistes invités, par un langage esthétique et conceptuel unique, abordent le bijou comme moyen d’expression, faisant référence autant à leur environnement, à leur culture traditionnelle qu’à la société moderne dans laquelle ils vivent.

Le bijou contemporain est toujours peu connu des non-initiés. L’exposition Sarangbang offre l’opportunité de découvrir en particulier l’actuelle production en Corée du Sud, où cette forme d’art est en plein effervescence. Toujours à réinventer le bijou, ces artistes développent de nouvelles méthodes de fabrication et d’interprétation. Cette impressionnante exposition est la première en Amérique du Nord à regrouper autant d’artistes coréens.

La Corée a une longue tradition en métiers d’art et en orfèvrerie. Le bijou traditionnel coréen est orné de pierres précieuses et de nacre, fabriqué en métaux précieux, avec des motifs inspirés de la nature ou de symboles graphiques typiques. Dans les années 1980, plusieurs orfèvres et bijoutiers coréens, initiés à de nouvelles approches esthétiques et techniques lors de leur formation de quelques années à l’étranger rentrent dans leur pays, exposent leurs œuvres dans des galeries dédiées à la peinture et la sculpture, et commencent à enseigner. Quelques années plus tard, le bijou de création contemporaine est reconnu comme une discipline à part entière et un programme d’étude et de formation est intégré au cursus universitaire.

Les collections présentées ne sont qu’un petit aperçu de l’exceptionnelle création en Corée. Rarement de compositions simples, le bijou est cependant harmonieux. Les matériaux, souvent explorés de façon intuitive, sont choisi pour leurs qualités inhérentes ou significatives, pour répondre aux motivations artistiques. Les compositions, généralement organiques, sont complexes et élaborées jusqu’à confondre le spectateur. Tantôt narratives, tantôt plus géométriques et sobres, les œuvres interpellent par leur qualité de conception et d’intention. De nombreuses références à la culture coréenne sont repensées, comme par exemple l’assemblage répétitif, en lien à l’architecture traditionnelle, la représentation par les plantes et les animaux qui symbolisent le moi intérieur et l’âme de l’objet, la dualité ou la recherche d’harmonie et de pureté en toute chose.

Pour cette exposition, la Galerie Noel Guyomarc’h a invité Mi-Jeong Lee à créer une installation intitulée « Passage Séoul-Montréal », qui capture le mouvement du paysage urbain dans les deux villes. Le travail combine une vidéo, des textiles coréens typiques et plus encore, résonnant en un ensemble à travers des rythmes asymétriques.

La galerie vous invite à venir découvrir et acquérir des œuvres uniques lors de cette exposition exceptionnelle.

La galerie remercie le Centre culturel coréen du Canada et l’Association des Coréens de Montréal.

Pour toutes renseignements :

Noel Guyomarc’h   514 840-9362 | info@galerienoelguyomarch.com