Märta Mattsson

Née à Stockholm en Suède, Märta Mattsson a d’abord étudié la joaillerie à la HDK School of Design and Crafts de Gothembourg. Elle parfait ensuite sa technique à Londres, au Royal College of Art, puis au Hiko Mizuno College of Jewellery de Tokyo et au Rhode Island School of Design, à Providence aux États-Unis. Depuis 2006, Ses œuvres ont été présentées dans plusieurs galeries internationales et incluses dans une douzaine de collections muséales dont le Nationalmuseum de Stockholm, le Museum of Art and Design de New York et le Museum of Fine Arts de Houston. Son travail a aussi été choisi pour figurer à Schmuck 2012, à Munich. Les pièces présentées pour l’exposition font partie de sa nouvelle série, intitulée Wings.

Utilisant des matériaux semblant au premier abord inaptes à la joaillerie, Märta Mattsson explore le rapport qui peut exister entre dégout et attirance. Fortement inspirée par les cabinets de curiosités du 18e siècle, qui très souvent présentaient des échantillons d’espèces nouvellement découvertes, elle tente de révéler la beauté dans ce qui semble à priori repoussant. Elle préserve ainsi la forme originelle des ailes et du corps de cigales mortes dans de la résine, avant d’en rehausser la beauté par des touches précises et délicates de pigments. Les marques naturelles du temps sur ces êtres sont préservées, une manière pour elle de perpétuer leur histoire et de leur offrir une nouvelle « vie ».