Programmation automne 2017

Après avoir célébré ses 20 ans en 2016, la Galerie Noel Guyomarc’h est fière de présenter une programmation d’exception à l’automne. En plus d’exposer des créateurs canadiens et internationaux de bijoux contemporains reconnus pour la qualité de leur travail et de leur recherche, les activités de la galerie incluront aussi la participation à deux foires d’art et de design à l’étranger (Chicago et Séoul) ainsi qu’un volet de commissariat pour des deux expositions itinérantes d’artistes québécoises qui s’arrêteront à Toronto et à Paris.

Du 15 septembre au 15 octobre avec une soirée de vernissage le 14 septembre, les artistes Carina Shoshtary (Allemagne), Märta Mattson (Suède) et Attai Chen (Israël) présenteront leur tout nouveau corpus réuni sous l’intriguant titre The Octopus Has Three Hearts. Cette exposition divisée en deux chapitres a débuté par une correspondance entre Carina et Märta. Elles ont échangé sur leurs approches respectives concernant la création de boucles d’oreilles, Carina notant la tension entre attirance et dégout chez Märta, et inversement, Märta soulignant l’emploi de matériaux opposés chez Carina. Attai Chen dont les œuvres sont le résultat de manipulation de la matière à l’état brut se joint à elles dans le deuxième volet de l’exposition qui proposera des œuvres spectaculaires d’un travail de recherche sur la forme et la matière.

C’est au Harbourfront Centre à Toronto que l’exposition Le Labo fera son cinquième et dernier arrêt du 22 septembre au 31 décembre. 16 jeunes québécoises exposeront leurs bijoux novateurs conçus à partir d’approches initiées lors d’ateliers créatifs dirigés par Noel Guyomarc’h.

 

Après Montréal, Ottawa, Québec et Trois-Rivières, Le Labo mettra en vitrine à Toronto les oeuvres d’Anne-Marie Rébillard, Annie Loiseau, Catherine Granche, Catherine Sheedy, Émilie Dell’Aniello, Émilie Trudel, Gabrielle Desmarais, Isabelle Métivier, Karine Rodrigue, Katia Martel, Lidia Raymond, Magali Thibault Gobeil, Marianne Séguin, Marie-Maude Brunet, Nazanin Rostami et Véronique Roy. Précédant cet évènement, une conférence portant sur l’histoire du bijou de création au Québec sera donnée par le commissaire Noel Guyomarc’h le 21 septembre.

Toujours dans le désir de faire connaître les artistes d’ici, Noel Guyomarc’h, avec la collaboration de Stéphane Blackburn, directeur de l’École de joaillerie de Montréal, présente lors de Parcours Bijoux 2017, évènement parisien d’importance dédié au bijou contemporain, la deuxième édition après Barcelone de l’exposition Espace habité / Inhabited Space, nouvelles perspectives du bijou contemporain au Québec, du 25 septembre au 15 décembre. C’est l’Institut national des métiers d’art de France, galerie et centre de recherche prestigieux qui aura le plaisir d’accueillir les oeuvres récentes de 13 jeunes créatrices au talent prometteur : Anne-Marie Rébillard, Anne-Sophie Vallée, Aurélie Guillaume, Catherine Granche, Catherine Sheedy, Emilie Dell’Aniello, Émilie Trudel, Gabrielle Desmarais, Katia Martel, Magali Thibault Gobeil, Marie-Ève G. Castonguay, Marie-Maude Brunet et Silvie Altschuler.

C’est avec ironie, humour, vitalité et couleur que ces créatrices traitent de diverses préoccupations, notamment environnementales, sociales et politiques. Noel Guyomarc’h donnera le 28 septembre une conférence sur l’histoire du bijou de création au Québec.

Pour la troisième année consécutive, la galerie a le plaisir de prendre part aux activités de la célèbre foire d’art et de design SOFA (Sculpture Objects Functional Art and Design) à Chicago. Du 2 au 5 novembre, on pourra y voir la production actuelle d’une trentaine d’artistes représentés par la galerie. Cet évènement annuel est le seul à être dédié aux œuvres d’art tridimensionnelles. Poursuivant sur le plan international, invité par la Korean Art and Design Foundation, Noel Guyomarc’h proposera au public de Séoul les œuvres d’une vingtaine d’artistes canadiens du 7 au 10 décembre.

Du 10 novembre au 1 décembre 2017, une exposition met à l’honneur l’artiste canadienne Despo Sophocleous. Cette créatrice dont les œuvres se retrouvent dans plusieurs musées internationaux a remporté de nombreux prix et mentions dont le prestigieux prix Herbert Hofmann en 2012 à Munich durant Schmuck. À l’aide d’éléments cubiques et de mécanismes, elle permet à ses pièces un dynamisme qui prend forme lorsqu’elles sont portées. Grace au bois et au métal, elle traite et documente le mouvement et le changement dans l’espace et le temps.

    Finalement, la saison se clôturera avec la 21ième exposition de fin d’année qui rassemblera le plus récent travail des artistes représentés par la galerie.

Pour plus d’information :

Noel Guyomarc’h :         514–840–9362 – info@galerienoelguyomarch.com

Frédérique Lespérance : 514-840-9362 – communication@galerienoelguyomarch.com

EnregistrerEnregistrer